Huile de cameline – Propriétés et bienfaits

C’est une huile à la fois nourrissante, apaisante et régénérante : l’huile de cameline est l’alliée de votre peau et de vos cheveux.

 Un peu oubliée à la fin du XXème siècle, l’huile de cameline est revenue sur le devant de la scène comme étant une source majeure d’omégas 3 végétaux, alors que l’huile de lin est restée interdite à la consommation en France pendant de longues années.

Connue sous le nom de lin bâtard ou sésame d’Allemagne, la cameline est une plante rustique cultivée au Québec, dont les bienfaits sont connus depuis l’Antiquité. Riche en acides gras, et notamment en omégas 3 mais aussi en vitamine E, l’huile de cameline hydrate, protège et apaise la peau. Elle est aussi votre alliée anti-ride, sans oublier son action fortifiante pour les cheveux.

L’huile de cameline convient particulièrement aux peaux sensibles, sèches, matures, mais aussi à celles des enfants. Utilisée pure ou mélangée avec d’autres huiles (végétales ou essentielles), elle redonne de l’élasticité à la peau. Elle apaise les peaux sensibles et a également une action antirides, du fait de sa teneur en phytostérols et vitamine E.

***Faites un bain d’huile de cameline, ou un masque capillaire, pour que vos cheveux retrouvent solidité et brillance. Cette huile a aussi pour particularités de protéger les cheveux fins et d’assouplir les cheveux épais.

De plus, la richesse en vitamine E de l’huile de cameline stimule l’activité enzymatique liée à la détoxification et à la défense antioxydante des cellules, ce qui a pour conséquence une diminution de la susceptibilité membranaire à la peroxydation. Elle sera donc souveraine pour prévenir les rides et les effets du vieillissement.

Elle rentre dans la composition de soins anti-âge ou de soins apaisants et réparateurs qui conviennent à tout type de peau, des peaux grasses et sensibles ou peaux réactives (excellente tolérance).

L’huile peut être appliquée telle quelle notamment en masque pour le visage.

Elle sera employée en application locale sur les comédons et petits boutons d’acné, en cas de rougeurs, d’irritations, d’inflammations, ou sur des problèmes comme psoriasis, eczéma….

Sa texture fine et légère est rapidement absorbée.

cameline

Acheter ici

Santé Canada précise cela concernant l’huile de Cameline :

La méthode de pressage à froid utilisée pour la production de l’huile de caméline ne laisse qu’une faible quantité de protéines dans le produit fini (< 300 mg de protéines/100 g d’huile). Puisque la caméline cultivée est apparentée à la moutarde, un allergène alimentaire connu, il est possible que sa consommation provoque une réaction chez les personnes allergiques à la moutarde. Aucun cas de réaction allergique provoquée par la consommation d’huile de caméline n’a été signalé. Le pétitionnaire a été informé que si de tels cas lui étaient signalés, il devrait en informer Santé Canada.

Les graines de caméline contiennent des inhibiteurs de la trypsine, lesquels peuvent compromettre l’activité de cette enzyme nécessaire à la digestion des protéines.  Cependant, puisqu’elle ne contient qu’une petite quantité de protéines, l’apport alimentaire potentiel en inhibiteurs de la trypsine par l’huile de caméline serait négligeable. Ainsi, la preuve fournie par le pétitionnaire appuie la position selon laquelle le danger que comportent les inhibiteurs de la trypsine est mineur.

Les graines de caméline contiennent aussi des glucosinolates, des composés toxiques présents dans les plantes du genre Brassica, lesquels peuvent être convertis en isothiocyanates et en d’autres composés susceptibles d’altérer la fonction thyroïdienne. Selon la preuve présentée par le pétitionnaire démontrant que l’huile ne contient qu’une faible quantité de protéines, le danger que comporte la présence de glucosinolates dans l’huile de caméline est négligeable.

Selon la preuve fournie, aucune préoccupation n’a été soulevée dans les conclusions de l’évaluation toxicologique de l’huile de caméline.

cameline-fleur-1